LE MUSEE DE LA CARTE POSTALE
4 avenue Tournelli 06600 Antibes

Contact : 04.93.34.24.88 – museedelacartepostale@gmail.com
Ouvert de 14h à 18h du mardi au dimanche inclus (fermé le lundi).
Tarif d’entrée : 5€ (gratuit pour les moins de 12 ans).

« LES AMOUREUX DE LA PETITE REINE »

Exposition temporaire du 1er Avril au 30 Juin 2016

Carte postale ancienne représentant la promenade d'un couple à bicyclette.

En plus de son exposition permanente avec visite guidée et commentée, le Musée de la Carte Postale vous présente une exposition temporaire de cartes postales anciennes sur le thème de la bicyclette, avant 1914.

En France, avant 1914, le fait de se déplacer sur une bicyclette modèle HIRONDELLE, grand tourisme, flambant neuf, filets de peinture et chromes resplendissants, sorti tout droit de la prestigieuse Manufacture d’Armes et de Cycles de SAINT-ETIENNE, n’était pas à la portée du commun des mortels. Pourtant c’était un rêve plus accessible que l’achat d’une automobile.

Carte postale ancienne représentant différents types de vélo.

Posséder une bicyclette vous conférait un statut social légèrement au-dessus de la moyenne. Si vous n’en étiez pas tout à fait convaincu, le Fisc vous le rappelait en exigeant une taxe annuelle dont le versement donnait droit à une plaque métallique millésimée qui devait figurer obligatoirement sur le cadre de votre vélo.

Ce mode de transport avait conquis toutes les couches de la société, surtout depuis que les cycles étaient équipés de chambres à air et de pneumatiques facilitant les déplacements tant sur les rudes pavés urbains que sur les nids-de-poule des chemins de campagne.

Le vélo présentait déjà trois aspects : moyen de transport au quotidien, loisir touristique et pour les plus téméraires une discipline sportive.

Les cartes postales de cette époque qui témoignent de toutes les inventions nouvelles, n’ont pas manqué de s’intéresser à la bicyclette. Elles nous montrent des militaires en manœuvre avec les fameuses Compagnies Cyclistes, dotées de vélos pliants, capables de franchir tous les obstacles, plus rapides que l’Infanterie, fin prêtes à contribuer à notre force de frappe en cas de conflit. On photographie le facteur qui distribue le courrier en pédalant.

Carte postale ancienne représentant un facteur à vélo distribuant le courrier.

 

Les agents de police de la brigade cycliste, qualifiés d’« hirondelles », quand ils se déplacent sur leurs deux roues du même nom. On découvre également des « sorties d’usines » où de nombreux ouvriers en casquette enfourchent leur vélo pour regagner leur domicile.

Mais à côté de ces différents usages professionnels du cycle, il existe toute une production de cartes postales, qui se contente de faire l’éloge des promenades à vélo. Les constructeurs ont eu la bonne idée de réaliser des modèles « hommes » et des modèles « femmes ». Ces derniers sont équipés d’un cadre « berceau » et de filets de protection pour éviter que les robes ne viennent se coincer dans les rayons de la roue arrière.

Carte postale publicitaire représentant une femme sur un vélo 3 vitesses Brossard.

 

Ajoutons que les grands couturiers en profitent pour créer une nouveauté vestimentaire : la tenue cycliste, qui comprend une culotte bouffante qui va des genoux jusqu’à la taille permettant aux élégantes de pédaler à l’aise sans craindre pour leur pudeur.

Comment résister aux charmes et aux bienfaits vivifiants d’une promenade dans les allées du bois, alors que l’on peut revêtir un si joli costume ? Il n’est pas interdit de penser que la bicyclette rendue ainsi accessible aux dames avec la liberté et la variété des déplacements qui en découlent, n’ait pas quelque peu contribué à l’évolution de la condition féminine.

Carte postale ancienne illustrant le vélo en famille.

Sur les cartes postales, la bicyclette à tout pour séduire. Les amoureux s’envoient chaque jour, une par une, des cartes numérotées, constituant une série « à suivre », où la timide débutante fait la rencontre d’un athlétique cycliste (porteur de moustaches en guidon de vélo, cela s’impose) qui fort galamment prodigue des conseils concernant le bon équilibre et le pédalage. En cas de chute, il vous accueille dans ses bras musclés, vigoureux et réconfortants. Ces séries s’achèvent généralement par un baiser plus ou moins langoureux.

Concernant les chutes à vélo, elles font le bonheur des dessinateurs humoristes qui ne manquent pas d’imaginer dans ces circonstances les situations les plus cocasses.

Carte postale, dessin humoristique, dame à vélo.

Cet engouement pour les promenades à bicyclette entraîne les fabricants et les négociants à utiliser des affiches publicitaires pour vanter l’excellence de leur marchandise en faisant appel aux meilleurs illustrateurs. Très souvent ces superbes affiches en chromolithographie étaient également imprimées en cartes postales pour servir d’« avis de passage » aux représentants de nombreuses marques aujourd’hui disparues.

Parfois les cartes postales font revivre devant nos yeux des cyclistes sortant de l’ordinaire, tels que certains explorateurs effectuant le tour du monde à vélo. D’autres qui inventent de nouveaux usages comme le vélo capable de fonctionner à la fois sur route et sur rails de chemin de fer. Ou encore l’Hydro vélo pour se promener sur les fleuves et les rivières. Et même un vélo à six places monté par les Frères JACOWLEW, champions du monde sur pneus HUTCHINSON.

Carte postale publicitaire représentant les frères Jacowlew sur un vélo tandem à 6 places.

Enfin il y a les artistes de cirque ou d’attraction foraine qui se lancent à toute vitesse dans « la corbeille mortelle », sorte de cage grillagée où seule la rapidité du déplacement permet de rester en équilibre. Pour eux, pas question de « pédaler dans la choucroute » s’ils veulent gagner leur pain quotidien.

Carte postale représentant "la corbeille mortelle", une attraction de cirque à bicyclette dans une roue.

Cette passion pour le vélo allait conduire à la création en 1903 du premier Tour de France cycliste et à la révélation de ses champions, surnommés : « les rois de la petite reine ».

De nos jours on nous prédit l’épuisement des ressources pétrolières. La course aux énergies renouvelables ne cesse de nous préoccuper. Les grandes métropoles Chinoises qui il y a peu de temps encore fourmillaient de milliers de cyclistes sont désormais, au nom du modernisme, envahies d’automobiles. Ces villes qui autrefois, évoquaient le pays du matin calme, sont désormais asphyxiées par des records de pollution.

Carte postale ancienne représentant le vélo comme moyen de transport pour la famille.

En attendant nous espérons que cette exposition inspirée du rétropédalage et du pédalage rétro, vous donnera l’envie de sortir de sa retraite votre vieux « clou » et de redécouvrir l’efficacité de la motricité humaine, sans bruit, sans pollution, sans odeur, mais pas sans un certain bonheur.

Christian DEFLANDRE
Animateur du Musée de la Carte Postale

www.museedelacartepostale.fr

Translate »