LE MUSEE DE LA CARTE POSTALE
4 avenue Tournelli 06600 Antibes

Contact : 04.93.34.24.88 – museedelacartepostale@gmail.com
Ouvert de 14h à 18h du mardi au dimanche inclus (fermé le lundi).
Tarif d’entrée : 8€ (gratuit pour les moins de 12 ans).

ENTRE LES DEUX MON CŒUR BALANCE

Exposition temporaire du 19 Mai au 31 Décembre 2021

Carte postale ancienne illustrant l’adage : « Entre les deux mon cœur balance ».

En plus de son exposition permanente avec visite audioguidée, le Musée de la Carte Postale vous présente une exposition temporaire de cartes postales anciennes illustrant l’adage : « Entre les deux mon cœur balance ».

Surnommées à juste titre « messagères d’amour et d’amitié » les cartes postales ont longtemps véhiculé des pensées affectueuses. Symboliques ou romantiques, les esprits critiques les ont souvent taxées de « poésies de mirliton ou de pensées à la guimauve ».

Et pourtant les utilisateurs de ce type de cartes postales furent très nombreux. Elles ont connu un incroyable succès de popularité. A tel point que les éditeurs en ont énormément publiées et diffusées. Toutes les situations amoureuses ont été représentées et mises en scène par des photographes ou par des illustrateurs.

Aujourd’hui, ces cartes ne sont que le reflet de la vie il y a environ un siècle. Mais peut-on affirmer que le cœur humain ne rencontre pas encore de nos jours le même genre de situation ?

Entre les deux mon cœur balance est une expression qui explique l’hésitation dans laquelle se trouve un amoureux qui n’ose déclarer sa flamme à deux jeunes femmes qui l’intéressent également. Elle s’applique aussi à une jeune femme attirée par deux hommes et qui n’arrive pas à en choisir un seul. Cette situation a généré de nombreux romans, pièces de théâtre, films, chansons et évidemment des cartes postales.

Carte postale ancienne illustrant le choix amoureux "entre deux feux".

LES ILLUSTRATEURS :

Pour les dessinateurs humoristes qui œuvraient autant pour la presse écrite que pour les éditeurs de cartes postales les cœurs hésitants étaient une véritable source d’inspiration. Situations très terre-à-terre ou situation plus sophistiquée, qu’il s’agisse d’hommes ou de femmes, ils ont largement abordé le sujet avec le talent que nous leur reconnaissons.

Avec ou sans légende, ils nous livrent des trios, où les amoureux indécis sont bien représentés. Il est facile d’imaginer, que les destinataires de telles cartes postales, pouvaient se poser des questions au sujet de l’expéditeur (ou l’expéditrice) et se sentir personnellement concernés par la situation. De là, à déclencher en retour de véritables déclarations d’amour, il n’y avait qu’un pas de plus à franchir.

Carte postale ancienne illustrant le french cancan entre un homme et 2 femmes en 1900.

LES PHOTOGRAPHES :

Les photographes, toujours en recherche de nouveaux sujets ont exploité le même thème.

En province, et surtout en zone rurale des figurants en costumes traditionnels vont constituer des trios où les sentiments ne cessent d’hésiter.

Carte postale ancienne représentant le choix d'amour d'une femme entre deux hommes du Berry.

En ville et surtout à Paris, les photographes professionnels réalisent dans les décors en carton-pâte de leurs studios, de véritables historiettes, en séries dites : « à suivre », avec des modèles professionnels qui prennent la pose pour mimer les hésitations amoureuses.

Très élégamment vêtues, impeccablement coiffées ces dames lorgnent sur les moustaches en guidon de bicyclette de leurs soupirants.

Ces séries très soigneusement imprimées et souvent rehaussées de couleurs apposées une à une à la main, faisaient le bonheur de nos arrières grands-parents. On découvrira entre autres curiosités que ce genre de séries mettait très souvent en scène de jeunes enfants, costumés, jouant le rôle d’amoureuse ou d’amoureux.

On ignore si le but était d’émouvoir davantage le public, ou de faire des économies sur le cachet des figurants car les jeunes enfants, ainsi sollicités, considéraient les séances de pose comme un simple jeu. Tant il est vrai que les enfants adorent s’amuser avec tout ce qui paraît négatif ou déprimant pour leurs parents.

Ainsi les garçons jouaient volontiers à la guerre, aux gendarmes et aux voleurs. Les fillettes s’amusaient pour ce qui ressemblerait à des corvées ménagères de nos jours : la cuisine, la couture, la lessive à la main, pour leurs poupées et parfois même des soins médicaux.

Carte postale ancienne illustrée représentant une sérénade à Venise.

Ces mêmes enfants mimeront en toute innocence des situations amoureuses hésitantes sur les cartes postales. En attendant de découvrir, bien des années plus tard, les nombreuses péripéties et les aléas des passions susceptibles d’enflammer le monde des adultes.

Christian DEFLANDRE
Animateur du Musée de la Carte Postale
museedelacartepostale.fr

Translate