LE MUSEE DE LA CARTE POSTALE
4 avenue Tournelli 06600 Antibes

Contact : 04.93.34.24.88 – museedelacartepostale@gmail.com
Ouvert de 14h à 18h du mardi au dimanche inclus (fermé le lundi).
Tarif d’entrée : 8€ (gratuit pour les moins de 12 ans).

“LA STÉNODACTYLOGRAPHIE”

Exposition temporaire du 1er Janvier au 31 Mars 2019

Carte postale représentant une machine à écrire Adler issue de notre exposition sur la sténodactylographie.

En plus de son exposition permanente avec visite audioguidée, le Musée de la Carte Postale vous présente une exposition temporaire de cartes postales anciennes sur le thème de la sténodactylographie et des machines à écrire.

Carte postale représentant une machine à écrire Stoewer Record issue de notre exposition sur la sténodactylographie.

 

Les cartes postales du début du 20ème Siècle témoignent d’une nouvelle activité la sténodactylographie.

1. Un métier en vogue :

La France (ainsi que d’autres pays) connait une expansion industrielle qui génère de nouveaux besoins et de nouveaux métiers. Chaque jour on réclame des sténodactylographes. Rappelons que cette profession consiste à noter l’intégralité du texte d’un discours à l’aide de signes et ensuite de le restituer tapé à la machine à écrire.

A l’Assemblée Nationale cette activité est exercée par des hommes en équipes qui enregistrent tout ce qui est dit lors des séances.

Dans les entreprises privées, ce sont souvent des jeunes femmes, spécialement formées qui assument cette fonction.

Il existe de nombreuses écoles de sténographie et de dactylographie, réparties sur tout le territoire qui se partagent le marché de l’enseignement. Devenir Sténodactylo est un rêve partagé par de nombreuses jeunes filles, qui voient dans cette profession le moyen d’échapper au travail de l’usine ou aux rudes travaux des champs. C’est un métier qui paraît propre, et le fait de côtoyer et d’être au service des Chefs d’Entreprises, des décideurs, a quelque chose de valorisant par rapport à d’autres tâches bien moins attrayantes.

L’aspect séduisant de cette profession va se trouver porté à son point culminant au Théâtre du Châtelet à Paris, en 1919 dans un spectacle intitulé : « MALIKOKO », pièce en 4 actes et 30 tableaux de MOUEZY-EON, dont voici l’argument : Maud TURNE, milliardaire américaine, veut être aimée pour elle-même, non pas pour ses millions. Elle est déçue en constatant que tous ses fiancés américains la courtisent surtout pour son immense fortune. Trop connue en Amérique elle vient incognito à Paris, apprend chez PIGIER la sténodactylographie, et se fait engager comme employée sous le nom de Marie DUPONT, espérant ainsi trouver le mari qui l’aimera sincèrement. Évidemment Maud TURNE rencontrera l’amour à la fin de la pièce.

2. Un univers exclusivement féminin, ou presque… :

Sténos, dactylos, secrétaires, tout cet univers essentiellement féminin va donner lieu à de nombreuses créations artistiques : romans populaires, feuilletons sentimentaux, chansons, d’autant plus que le public visé par ces ouvrages est également constitué de jeunes femmes.

Les contes de fée se modernisent. La dactylo qui épouse le patron de l’usine remplace la bergère dont le Prince tombait amoureux. Avec tout ce que cela suppose de rivalités, de jalousies entre les différentes secrétaires en compétition.

On peut lire dans la revue : « L’EMPLOYÉ » de Février 1920 cet article signé G.LAURET :

« Nombreux sont les patrons qui disent : Des femmes, je n’en veux plus ! Ou bien elles sont jolies et coquettes et pensent à tout autre chose qu’à leur métier, ou bien elles ne connaissent pas leur métier, relisent leur sténographie de travers et transforment leurs lettres dactylographiées en écumoire, ou bien, si elles ne sont pas jolies et qu’elles sachent leur métier, ignorent le Français, l’orthographe, la syntaxeDe bonnes dactylos sont rares, très rares. Je ne peux pas en trouver.

Je veux des Hommes ! ».

De nos jours une telle déclaration enflammerait les réseaux sociaux.

3. La sténodactylographie vue à travers les cartes postales :

Les cartes postales depuis la Belle Époque jusque dans les années 30 s’emparent du thème de la sténodactylographie.

Tout d’abord il existait plusieurs méthodes de sténographie. La plus active dans le domaine de la Carte Postale étant la méthode DUPLOYE, enseignée dans de nombreuses écoles. Elle édite ses propres cartes postales publicitaires, parfois rédigées elles même en sténo par leurs utilisateurs. Ainsi, même circulant à découvert, la correspondance n’était pas lisible pour un non initié.

Les écoles nous montrent leurs salles de classe, avec des élèves en pleine action, comme une incitation à venir les rejoindre. Les revendeurs et les fabricants de machines à écrire produisent des cartes postales, où les machines flambant neuves, trônent en majesté, comme de véritables stars. Le plus souvent présentées par de charmantes jeunes femmes, en tenue vaporeuse, il semble qu’il y ait comme une osmose entre la belle et la machine. Un peu comme de nos jours, lorsqu’on vous présente une voiture de luxe au Salon de l’Auto, comme si en l’achetant vous alliez emporter avec, la créature aux formes parfaites assise derrière le volant.

Carte postale représentant une machine à écrire L'Oliver avec l'actrice Mistinguett issue de notre exposition sur la sténodactylographie.

« Si je battais la grosse caisse, ce serait pour l’OLIVER. For Ever. » déclare la célèbre actrice MISTINGUETT.

On trouvera également de nombreuses curiosités comme des concours de sténographie microscopique sur carte postale organisés en 1907 par la maison DUPLOYE. Ou des cartes postales dont la correspondance a été rédigée à la machine à écrire.

Enfin les dessinateurs humoristiques qui mettent en valeur les charmes des dactylographes.

Toutes ces cartes porteuses d’envie de réussite professionnelle, d’espoirs, de rêves, revivront pendant 3 mois au Musée de la Carte Postale.

Carte postale représentant une machine à écrire Remington sur un voilier, issue de notre exposition sur la sténodactylographie.

La Machine à écrire REMINGTON à la découverte de l’antarctique.

Christian DEFLANDRE
Animateur du Musée de la Carte Postale

www.museedelacartepostale.fr

Translate