Carte postale ancienne à l'humour grivois pour illustrer les échos de l'Âge d'Or.

La méprise (carte postale grivoise, anonyme)

Exclusivité du musée de la carte postale

Les amateurs et les collectionneurs de cartes postales seront amenés tôt ou tard, à s’intéresser à l’histoire de la carte postale elle-même.

Pour écrire l’histoire de la carte postale, les passionnés ont du s’informer à de multiples sources, parfois divergentes, comparer et croiser les informations, lutter contre les partis pris et le chauvinisme, afin d’atteindre leur objectif.

Car les contemporains de l’Âge d’Or de la carte postale (hormis les textes officiels de l’Administration des Postes) n’ont pas songé à enquêter sérieusement sur l’histoire de ces petits bouts de cartons qui certes suscitaient un engouement populaire, mais apparaissaient trop comme une « tocade ».

Les écrits que l’on peut retrouver de nos jours sont rares et le plus souvent constitués par des catalogues d’éditeurs, ou par des petites revues de collectionneurs de la Belle Epoque, où ça et là, sont dispersées quelques « révélations » relatives à l’histoire de la carte postale.

Dans une Europe où les tensions allaient déboucher sur la première guerre mondiale, par ignorance ou par patriotisme, chacun souhaitait que son pays soit l’inventeur de la carte postale ! C’est ainsi que de nombreux pays en ont revendiqué la paternité. Il a fallu attendre 1975 et la parution du premier catalogue Neudin pour que cette situation soit clarifiée.

Par ailleurs, les catalogues d’éditeurs constituaient avant tout un support publicitaire fait pour vanter les « produits maison », et l’on peut soupçonner leurs rédacteurs d’un manque d’objectivité.

Carte postale ancienne représentant un jeune lisant un journal.

« Ah ! Ces farceurs de journalistes ! » déclare ce jeune lecteur.

Liste des articles de l’âge d’or proposés par le musée de la carte postale

Il reste pour nous faire une opinion, les écrits privés des utilisateurs eux-mêmes ou les articles parus dans la presse. Ces textes rédigés par des journalistes professionnels ou non professionnels, par des imprimeurs, par des commerçants, tous plus ou moins comptables du négoce de la carte postale, et enfin par de simples particuliers, témoignent de ce que fût le succès inouï des cartes postales avant la Guerre de 1914-1918, période désignée sous le nom de « l’Âge d’Or ».

Le Musée de la Carte Postale a choisi de les réunir, d’en faire une analyse sommaire et de les livrer à votre curiosité.

Bien évidemment, le musée de la carte postale est intéressé par toutes informations dans ce domaine que vous pouvez communiquer à : museedelacartepostale@gmail.com

Translate »